Quelle chaise pour les travailleurs handicapés ?

Les personnes handicapées sont confrontées au quotidien à des maux qui empêchent leur plein épanouissement. Pour s’asseoir ou se déplacer, elles ont besoin d’un matériel adapté. La chaise constitue sans doute l’outil le plus utilisé par un handicapé physique. Cependant, les techniques de fabrication ont permis de développer plusieurs modèles de chaises. Quelles sont alors celles adaptées aux travailleurs handicapés ?

Quelle chaise choisir pour accueillir les travailleurs handicapés ?

Les personnes atteintes de handicaps ont besoin de traitements particuliers. Les législations en vigueur disposent de lois qui défendent contre toute sorte de discrimination envers ces dernières. L’espace de travail d’un individu à mobilité réduite doit être aménagé suivant des normes précises.

Ainsi, il faudra adopter une chaise entièrement confortable pour accueillir le travailleur handicapé. La chaise devra être adaptée aux besoins de l’utilisateur pour lui permettre de travailler dans les meilleures conditions. De plus, il faut tenir compte du handicap spécifique du futur utilisateur. Le plus souvent, les chaises avec accoudoirs répondent bien aux besoins de ces personnes. En effet, elles leur permettent d’avoir une assise confortable afin de libérer le plein de leur potentiel. Même si les chaises de gamer semblent présenté certains avantages en ne sont pas de la partie dans cette situation.

Les chaises à dossier peuvent également être employées pour accueillir une personne en situation de handicap. Elles sont plus pratiques et évitent les déplacements inutiles. De plus après évaluation de la taille de la personne handicapée, vous pouvez lui réserver un siège de hauteur conforme.

Les sièges ergonomiques sont elles aussi réputées pour assurer le confort des individus à mobilité réduite. En plus d’être conçues suivant des designs très beaux, elles mettent à l’aise les utilisateurs. Elles sont modulables et l’utilisateur peut adopter la posture de son choix. Toutefois, dans la règle générale, il est recommandé d’opter pour les chaises en matériaux résistants et doux. Parallèlement, un avis d’expert est important pour faire des choix judicieux.

Faut-il un bureau adapté pour le handicap physique ?

La personne en situation de handicap a des besoins plus exigeants et plus spécifiques. Sur un lieu de travail destiné à un handicapé, des différences évidentes doivent être observées. L’espace de travail doit être aménagé de manière à pouvoir faciliter la mobilité de l’occupant du bureau.

Par conséquent, un bureau adapté est indispensable pour le handicap physique. Cependant, son aménagement doit suivre des règles clairement définies par les législations et les experts en question de handicap physique. En termes clairs, les principes assurent un cadre accessible permettant une bonne productivité et réduisant au maximum le stress. Pour aménager l’espace de travail, il faut considérer deux points capitaux. Il y a d’abord la capacité physique de la personne handicapée à faire ou non un travail et les barrières physiques et psychologiques pouvant affecter la personne concernée.

Faut-il abandonner la chaise au profit du fauteuil roulant ?

Le fauteuil constitue le principal mobilier des handicapés physiques. La plupart du temps, ils sont habitués à se déplacer avec, ce qui en fait un outil indispensable à leur mobilité.

Dans un espace de travail, le fauteuil roulant manuel permettra à son utilisateur d’avoir une posture convenable et de travailler en toute facilité. À l’inverse de la chaise, le fauteuil roulant peut favoriser le déplacement de la personne en situation de handicap au sein de son espace de travail. Elle pourra ainsi communier avec ses collègues et s’épanouir en accomplissant des tâches qui, avec une chaise, auraient nécessité une aide-externe. Cependant doit-on abandonner la chaise pour un usage exclusif du fauteuil roulant ?

En fonction du handicap et de l’état d’esprit du sujet, la réponse à cette interrogation peut varier. En effet, un handicapé « dynamique » peut combiner la chaise et le fauteuil roulant dans son espace de travail. C’est dire que pour les tâches qui ne nécessitent pas un déplacement, il pourra s’en tenir à sa chaise spéciale de travail. Dès que le besoin de se déplacer se fera sentir, il n’aura plus qu’à passer au fauteuil roulant.

Toutefois, lorsqu’il s’agit d’un handicap majeur, le principe change radicalement. La mobilité d’une telle personne est très réduite. Du coup, il serait assez difficile d’alterner les deux sièges pour travailler. Par conséquent, un usage unique de fauteuil roulant est recommandé.

En bref, un travailleur handicapé mérite des traitements particuliers dans son lieu de travail. Le choix même du lieu de travail et son aménagement sont très importants. La chaise ou le fauteuil roulant doivent aussi être choisis avec minutie.